Cette note stratégique résume les problèmes sociaux-culturels clés liés à des événements en rapport avec les décès, l’inhumation, les funérailles, (rites ou cérémonies), et le deuil dans le contexte de la flambée épidémique d’Ébola en RDC, en juin 2018. Une analyse plus complète devrait être faite, mais en raison de la transmission qui se poursuit, la priorité a été accordée à la communication des points clés et des recommandations immédiates concernant les pratiques funéraires sécurisées et dignes ainsi que l’engagement communautaire.

Cette note stratégique est basé sur une étude rapide de la littérature grise publiée existante, de l’expérience de précédentes flambées épidémiques d’Ébola en RDC, en Ouganda et en Afrique occidentale, de discussions informelles avec des collègues de l’UNICEF, de l’OMS, de la FICR et du Groupe de sciences sociales GOARN, ainsi que des contributions de conseillers experts de l’Institut Pasteur, l’Université de Stellenbosch, l’Université de Sussex, l’Université d’Édimbourg, l’Université du Wisconsin, l’Université Tufts, l’Institut de Recherche pour le Développement, le Réseau Anthropologie des Epidémies Emergentes, l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, le Social Science Research Council, l’École d’économie de Paris, l’Institute of Development Studies, Anthrologica et autres. La responsabilité de cette note stratégique revient à la Plateforme Social Science in Humanitarian Action.

Download