Cette note stratégique résume les considérations socioculturelles clés inhérentes aux croyances et aux comportements en matière desanté dans le contexte de la flambée épidémique d’Ébola survenue dans la province de l’Équateur, en RDC, en juin 2018. Une analyse plus complète devrait être faite avec la population affectée, mais en raison de la transmission qui se poursuit, la priorité a été accordée à la communication des points clés et des recommandations immédiates dans la province de l’Équateur.

Cette note stratégique est basée sur une étude rapide de la littérature grise publiée existante, de l’expérience de précédentes flambées épidémiques d’Ébola en RDC, en Ouganda et en Afrique de l’Ouest, des discussions informelles qui ont eu lieu avec des collègues de l’UNICEF, de l’OMS, de la FICR et du Groupe de sciences sociales GOARN, ainsi que des contributions de conseillers experts du CNRS-MNHN-Musée de l’Homme Paris, de l’Institut Pasteur, de l’Université d’Édimbourg, de l’Institut de Recherche pour le Développement, du Réseau Anthropologie des Epidémies Emergentes, du Social Science Research Council, de l’Université de Floride, de l’Institute of Development Studies, d’Anthrologica et autres. Nous souhaitons remercier tout particulièrement Tatiana Carayannis, Lys Alcayna-Stevens, Jean-Benoît Falisse, Romain Duda et Alain Epelboin, ainsi que Santiago Ripolli, Theresa Jones et Ingrid Gercama. La responsabilité inhérente à cette note stratégique revient à la Plateforme Social Science in Humanitarian Action.

Download